•  

    Extrait de Irène et ses amours.

     

    Extrait de Irène et ses amours.

     

    Irène et Jacques se sont rencontrés dans un lieu singulier... Le jeu des fantasmes, la pénombre et sa musique qui embrouillent le corps comme la liqueur du champagne qui réchauffe les veines, accélère les battements du coeur... Se laisser alors aller à succomber au fugace hologramme d'un visage qui proche du votre, cajole, caresse.... Jusqu'à fondre sur vos lèvres.

    Le matin, à peine remise de sa nuit fantasque, Irène s'étire entre les draps. La tête douloureuse, elle se remémore la suite de l' événement nocturne. 
    Lui avait-elle cédé... Que s'était-il donc passé.... Avant de la quitter, entre deux portes, ne lui avait-il pas glissé un papier sur lequel était griffonné deux mots: "Tu m'appartiens". Elle avait décidé de lui répondre et avait longtemps réfléchi aux mots qu'il lui faudrait écrire...

     

    "Cher Jacques, Etonnée et ravie par le ton léger sur lequel vous décidez de me séduire...
    "Laisser lanterner une relation enthousiasmante ...au début, refroidie et blasée en un temps record "

     Ce sont vos mots... Oui par ce genre de rencontre, l'engouement peut surgir et se diluer aussi vite... La solitude n'en est pas seule coupable, la griserie du moment, se sentir soudain si vivante!...

    Moi-même parfois j'ai la sensation de redécouvrir les pages d'un catalogue et c'est pour cette raison que je le feuillette très peu (ce catalogue) je préfère laisser à l'Autre, l'envie la curiosité de me découvrir.
    Quant au plan Q... Oui bien sur... Moi je préfère "faire l'Amour" cela implique une certaine tendresse serait-elle ponctuelle. Je suis une Femme, entière, passionnée avec mes défauts et mes qualités... Il faudra bien Qu'il me prenne ainsi toute entière, comme moi je le prendrai de façon identique.... J'aime bien votre force ainsi que votre faiblesse.... La tendresse.
    A bientôt ...............Irène.
    Un jeu étrange et dangereux semblaient se cacher derrière chaque lettre, chaque mot, elle en frissonnait d'aise.

     

     

     

     

     

     

     

     

    A.C.

     

     

     

     

     

     

    Extrait de Irène et ses amours.

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    14 commentaires
  •  

    Lalalala...

    Lalalala...

    Lalalala...

     Ce soir au clair de la lune
    Seule je  me suis promenée
    J'ai rencontré quelle fortune
    Gentil pierrot et belles fées
    M'a salué la dame brune
    Qui de sa voix savait conter
    De la vie sa fragilité
    L'ombre des choses importunes
    J'ai regardé autour de moi
    Etonnée sans le moindre effroi
    Si par hasard tu étais là
    Mais nul esprit bon ou malin
    Ne troublait la tranquillité
    D'un rendez-vous au clair de lune
    Qu'une chanson m'a inspiré.

    Anne-Eymeraude

     

    Lalalala...

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    20 commentaires
  •  

     

    <

    Hello les ami(e)s

    Un petit tour sur vos blog afin de vous faire un petit signe... Laisser une trace...

    L'Automne s'installe lentement avec encore de belles journée ensoleillées, mais bientôt les heures deviendront brumeuses et avec elles se glissera imperceptiblement le soir auréolé de moiteur insidieuse... La ronde des saisons continue sa cadence et nous emmène avec elle 

    sans se soucier des contingences humaines.

    Alors bon Week-End à Vous! 

    Anne- Eymeraude

     

     

     @Beauty2016

     

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    13 commentaires
  • Dites-moi...

     

    Dites-moi...

    Je ne sais pas si c'est parce que l'automne est là, mais j'ai

    une flemme! pas possible.

    Envie de rien... Ni de rire... Ni d'écrire... si cela continue

    je vais me coucher et peut-être

    reviendrai-je  l'année prochaine au Printemps...

     

    Alors je vous souhaite un beau Week-end chers amis...

    Ne m'en veuillez pas trop mais sincèrement pas trop la forme...

    Je pense à vous, Anne- Eymeraude.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    10 commentaires
  • Il était une fois... Serge Lama.

     

    Il était une fois... Serge Lama.

     

    Il était une fois... Serge Lama.

    Long est le temps long est le jour

    Lorsque j'aspire à  ton retour

    Toi mon geôlier Toi mon souffrance

    Qui de tes doigts experts effleurent

    La peau bleuie encore mouillée

    De tes asseaux tant répétés

    Souveraine esclave je suis

    Quant dans tes bras s'en vient la nuit

    S'anime la métamorphose

    Voluptueuse aux jeux interdits

    D'un cerbère et sa prisonnière

    Couple improbable mais uni.

     

    Anne-Eymeraude.

     

    Il était une fois... Serge Lama.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    14 commentaires