•  

     

    QUELQUES MOTS D'UNE VIE
    ON Y CROIT ON LES VIT
    ON NE VOIT PLUS QUE LUI
    ON NE VIT QUE POUR LUI

    ON DIT MOURIR D'AMOUR
    ON LE VOUDRAIT SI FORT
    QUAND SES YEUX DE VELOURS
    CLAIRS COMME LES AUROR(E)S
    VOUS RECHAUFFENT LE COEUR
    VOUS COMBLENT DE BONHEUR

    MAIS L'AMOUR EST UN LEURRE
    OU BIEN EST-CE LA PEUR
    QUI NOUS FAIT S' ELOIGNER
    DE LUI SE SEPARER

    ET QU'IMPORTE APRES TOUT
    PUISQUE AIMER EST AINSI
    SE SOUVENIR EST DOUX
    QUAND L' ÄME EST AGUERRIE.

    Anne- Eymeraude.

     

    IMAGE...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    11 commentaires
  •  

    dire et le dire encore....

     

    A toutes les victimes tuées au nom de l'ignorance et de la barbarie. 

     

    C'est l'automne Je n'aime pas l'automne.

    Les nuits sont longues et froides

    Les jours sont courts et gris

    Laissant au soir tombé une empreinte cendrée

     

    Devant ce vaste monde en proie à la folie

    JE m'efforce de rire pour ne pas Larmoyer

    Effacer de mes yeux la vision d'une guerre

    Dont notre terre rougit

     

    Vous âmes disparues dont j'ai cité le nom

    En cette nuit complice venez à ma rencontre

    Afin que ceux qui jugent me reprochant sous cape

    De vous mettre à l'honneur 

     

    Oui pourquoi parlez de vous 

    Alors que tant d'anonymes eux aussi 

    Au trépas sont allés.

    Mais est-ce chrétien ainsi d'épiloguer

     

    L'Amour universel n'est-il pas assez grand

    Pour offrir à ses morts l'ultime témoignage

    A ceux qui ne sont plus victimes disparues

    Ou personnes connues

     

    Moi je n'ai que ma foi mis à mal parfois

    Alors la tête vide je me mets au clavier

    J'écoute chaque bruit scrute l'obscurité 

    Attendant que des mots émergent de mes doigts. 

     

    Anne-Eymeraude.

     

    dire et le dire encore.... 

     

    Aujourd'hui... le souvenir... Je ne mets pas de mots par respect...

    Laissons -les reposer et simplement... Du fond de notre coeur que chacun  de nos battements

    rythme  et répète leur nom.

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    10 commentaires
  •  

    Eux...

    Eux...

     

     

    Eux.

    Les mots sont fait pour se parler
    Les mots moi j'aime les chanter
    Ils ressemblent à des oiseaux
    Qui dans le ciel volent si haut

    Qu'il me faut parfois les rêver
    Pour sur la feuille les lier
    Les mots sont amis familiers
    A travers eux la vie se crée

    Les mots sont sources de jouvence
    Silencieux en transparence
    Quand de nos lèvres condamnées
    Aucun son ne peut s'échapper

    Je les ressens si fort en moi
    Ces mots informes et pourtant là
    Qu'il me les faut aménager
    Dans ce vaste univers glaçè

    Les mots me tiennent par le coeur
    Lorsque enfin la nuit se fait belle
    Sensuel adage annonciateur
    De licencieux rites charnels

    Ces mots qui me collent à la peau
    Sans qui je ne serai pas moi
    S'échappent sans savoir parfois
    Si leur destin leur sera beau

    Le mots sont forts sont vérité
    Ils nous aident à partager
    Nos sentiments et nos idées
    Les mots sont vent de liberté.

    Anne.

     

    Eux...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    9 commentaires
  •  

    ♥♥♥♥

     

    ♥♥♥♥

     

    Juste Vous dire.... Je reviens bientôt...

    Mes pensées amicales....

    Anne-Eymeraude.

     

     

    ♥♥♥♥

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    11 commentaires
  •  

    Extrait de Irène et ses amours.

     

    Extrait de Irène et ses amours.

     

    Irène et Jacques se sont rencontrés dans un lieu singulier... Le jeu des fantasmes, la pénombre et sa musique qui embrouillent le corps comme la liqueur du champagne qui réchauffe les veines, accélère les battements du coeur... Se laisser alors aller à succomber au fugace hologramme d'un visage qui proche du votre, cajole, caresse.... Jusqu'à fondre sur vos lèvres.

    Le matin, à peine remise de sa nuit fantasque, Irène s'étire entre les draps. La tête douloureuse, elle se remémore la suite de l' événement nocturne. 
    Lui avait-elle cédé... Que s'était-il donc passé.... Avant de la quitter, entre deux portes, ne lui avait-il pas glissé un papier sur lequel était griffonné deux mots: "Tu m'appartiens". Elle avait décidé de lui répondre et avait longtemps réfléchi aux mots qu'il lui faudrait écrire...

     

    "Cher Jacques, Etonnée et ravie par le ton léger sur lequel vous décidez de me séduire...
    "Laisser lanterner une relation enthousiasmante ...au début, refroidie et blasée en un temps record "

     Ce sont vos mots... Oui par ce genre de rencontre, l'engouement peut surgir et se diluer aussi vite... La solitude n'en est pas seule coupable, la griserie du moment, se sentir soudain si vivante!...

    Moi-même parfois j'ai la sensation de redécouvrir les pages d'un catalogue et c'est pour cette raison que je le feuillette très peu (ce catalogue) je préfère laisser à l'Autre, l'envie la curiosité de me découvrir.
    Quant au plan Q... Oui bien sur... Moi je préfère "faire l'Amour" cela implique une certaine tendresse serait-elle ponctuelle. Je suis une Femme, entière, passionnée avec mes défauts et mes qualités... Il faudra bien Qu'il me prenne ainsi toute entière, comme moi je le prendrai de façon identique.... J'aime bien votre force ainsi que votre faiblesse.... La tendresse.
    A bientôt ...............Irène.
    Un jeu étrange et dangereux semblaient se cacher derrière chaque lettre, chaque mot, elle en frissonnait d'aise.

     

     

     

     

     

     

     

     

    A.C.

     

     

     

     

     

     

    Extrait de Irène et ses amours.

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    14 commentaires