• Il était une fois...

     

    Il était une fois...

    Il était une fois...

    Il était une fois...

     

    Il était une fois!

     

    C'est comme cela que débute toujours l'histoire....

     

    J'ai revu, il y a quelques temps un film, tiré d'un roman de Colette écrit en 1923, l"Le blé en herbe"

    Le livre parait un peu désuet mais pourtant audacieux, au regard de son époque! Et le film me

    touche toujours autant par sa fraîcheur et son émotion.

     

    "Leur enfance les unissait, l'adolescence les sépara"... 

     

    Oui Phil et Vinca S'aiment. Ils sont  Jeunes, leur avenir semble tracé, même les parents et pourtant, si

    l'un se projette avec confiance à "plus tard" l'autre  par le plus grand des hasards d'une rencontre avec

    l'énigmatique et belle voisine, bien plus âgée que lui, va bouleverser ce qui semblait évident.

     

    Cet après-midi,  j'écoutais des chansons de Barzotti, Dalida, Aznavour , alors l'amalgame a fait

    remonté, à mon insu diverses  images de différentes époques qui pour moi résument mon sujet. 

     

    Phil revient vers la maison de la voisine... Elle est partie. (Le blé en herbe de Colette)

     

    D'autres films plus proches de nous... "Mourir d'aimer" un film de André Cayatte avec Annie

    Girardot, François Simon. D'après l'affaire Gabrielle Russier, professeur amoureuse d'un de ses

    élèves... Qui se suicidera.

     

    J'ai pleuré en voyant cette histoire de vie plaquée sur l'écran, imaginant le drame d'une femme qui

    brave l'interdit et suscite tant de haine... Elle perd tout, famille travail et subit l'opprobre d'un

    monde impitoyable, condamnée... Pourtant quand on voit maintenant les tendances de notre société

    ! JE SAIS il avait 17 ans et la majorité était à 21 ans.... mais malgré tout....

     

    De tous temps les hommes ont eu des droits, celui entre autres, d'exercer leurs charmes avec des

    femmes bien plus jeunes qu'eux. Cela se faisait par dérogation ,pour le mariage. Ils exerçait

    leur pouvoir de différentes façons sans que personne n'y trouve à redire !

     

    Mais pour le statut social  la femme, il en est autrement. Même aujourd'hui,  si  les moeurs se veulent plus libéraux,

    ne les avons-nous pas  affublé d'un surnom que je ne'apprécie pas, que je ne comprends

    pas...."Cougar"  à celles qui tombent amoureuses  d' hommes plus jeunes...

     

    Pour moi la décence est de faire selon sa conscience, sans porter ombrage à l'autre! Mais 

    surtout que la justice et la bienveillance demeurent entre les êtres de tous sexes.

     

    J'avais envie de partager en votre compagnie, ce ressenti qui soudain a fait revivre au travers de

    chansons, l'amour avec des paroles en musique!...

     

    Bon week-End à Vous. Je Vous aime.

     

    Anne-Eymeraude.♥

    Il était une fois...

    Il était une fois...

     

     

    Il était une fois...

     

     

     

     

    « De tout... De rien.Ma Terre... »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    11
    Mardi 14 Avril 2015 à 17:35

    Bonne journée à toi 

    10
    Mardi 14 Avril 2015 à 17:01

    Bonjour anne
    tu as le chic pour mettre des belles chansons
    Soleil et chaleur encore aujourd’hui en bourgogne
    Je te souhaite de passer une bonne fin de journée
    gros bisous

    9
    Mardi 14 Avril 2015 à 12:33

    BONJOUR ANNE !

    Même moi j'avais des larmes aux yeux !

    Les "Cougars" étaient des supportrices des équipes de Hockey sur Glace (Canada) et comme elles avaient une moyennes d'âge de 36 ans et que les gamins sur la glace en avaient à peine 18, de là a qualifier ces femmes de Cougar.....Un peu la féline que domine le faible agneau !.......Oups !

    C'est aussi con que les ENFOIRES à Coluche !

    Ceci dit,  la chanson de Pascal SEVRAN : "Il venait d'avoir dix huit ans" résume bien ce dilemme !

    Les animaux ne se posent pas cette question et c'est là qu'est le drame : "Devons nous céder à nos pulsions ou réagir en être humain pensant ? ".......Parce que tout plaisir coupable représente souvent de grandes souffrances pour d'autres. ........J'entends déjà : "Et si les autres ne savent pas ? "

    Mais je ne suis pas Dieu pour en juger !

    Gros Bisous Anne !

    8
    Mardi 14 Avril 2015 à 10:02

    Bonjour Anne, un petit coucou pour te souhaiter de passer une bonne journée... Gros bisous de nous deux

    7
    Lundi 13 Avril 2015 à 16:53

    Bonjour anne
    quelle belle chanson de dalida ,dommage qu''elle soit morte si jeune
    Soleil et chaleur sont prévus aujourd’hui
    Je te souhaite de passer un bon début de semaine
    je t'embrasse

    6
    Lundi 13 Avril 2015 à 16:45

    Coucou Anne
    J'ai bien entendu ton cri d'indignation qui m'a bcp touchée ! Les Femmes, en gal, ne sont pas libres.... loin de là ! Même et peut être surtout à notre siècle si "permissif" !!!

    Il faut avoir été dans les bureaux pour le comprendre de suite dès le 1er jour de travail ! La Femme est souvent sous la coupe de chefs, sous-chefs et ... anciens ou anciennes !!! Et c'est une coupe bien difficile à supporter....

    Et c'est ainsi dans tous les domaines de la vie !

    La Femme est toujours "une coupable" quoi qu'elle fasse ! une mineur.... aux yeux des hommes !

    Merci pour cet article tjrs aussi bien écrit et tendresse ma chère Anne

    Nous aussi, on t'aime !

    5
    Lundi 13 Avril 2015 à 14:26

    Bonjour Anne

    Que n'ai-je pleurer devant ce film magnifiquement servi par Annie Girardot ! tant qu'il y a respect , amour ,l'âge a peu d'importance , deux êtres qui ressentent ce sentiment ne comptabilisent pas leurs années .  Jeune, vieux l'amour n'a pas d'âge .

    Je te souhaite une belle semaine

    Bisous

    Nadine

    4
    Dimanche 12 Avril 2015 à 22:02

    MERCI ma Douce pour ce beau billet. En effet, les jugements des hommes envers les femmes n'ont pas beaucoup changé depuis des lustres. J'ai beaucoup aimé ce film "Mourir d'aimer", interprété magistralement par une comédienne pétrie de talent et qui n'a pas eu les récompenses et honneurs qu'elle méritait. Un jour, j'ai trouvé un livre la concernant et retraçant sa vie et sa filmographie sur une brocante. Je le relis de temps à autre...

    Je crois que, tant qu'il y aura rivalité entre les hommes et les femmes, le monde ne sera pas en paix ! 

    Ce WE je suis allée visiter le salon de gastronomie de ma ville, au château. Il y avait une grande partie des artisans que j'avais sélectionnés, il y a 20 ans, lorsque nous avons crée ce salon avec le SYNDICAT D'INITIATIVE.Ils sont fidèles depuis tout ce tempos et j'ai  un plaisir immense à les revoir tous les ans. On pouvait déjeuner dans la cour du château et faire son petit marché. C'est très agréable et avec ce beau temps, c'était superbe.

    J'espère que tu vas bien, ma Douce et que ton WE a été aussi ensoleillé que le nôtre. Mon Dieu que c'est agréable !

    Belle soirée et douce nuit. Dors bien. Gros bisous. Coryphee

    3
    Dimanche 12 Avril 2015 à 18:33

    un joli partage et il y a comme cela des choses qui nous marquent

    2
    Dimanche 12 Avril 2015 à 07:21

    Oui le romantisme n' existe plus et cela fait du bien de relire des romans que nous avions lu dans notre adolescence ! . Profites bien du beau temps et je suis bien décidé à reprendre la marche sur la plage dés ce Dimanche . Bon Dimanche à toi ! ..

    1
    chrisdaniels21
    Dimanche 12 Avril 2015 à 06:14

    Bonjour Anne,

    Tu as tout-à-fait raison. Aujourd'hui les moeurs ont évolué de façon disons exponentielle dans une société qui semble ne plus suivre, encore jugulée par des tabous ancestraux et cet archaïsme a la dent dure......

    Tu as tout-à-fait raison sur ce statut privilégié qu'ont toujours eu les hommes, la femme étant considérée comme un "rajout nécessaire" à la vie de l'homme et non son égal. Faites pour engendrer, subir et se taire...vingt siècles d'esclavage moral et physique alors que votre nécessité fait loi et que sans elle, nous ne serions pas...nous...les hommes. Alors, affublées de quolibets, d'incestes et d'opprobre...qu'importe.....il faut dire ASSEZ !! le monde a changé et, l'Amour universel et sans conditions. Qu'importe les couguars, laissez dire ces hommes enfermés dans leur carcan de mâles, frustrés,  dans leurs préjugés, leur morve et leurs jalousies....Aimez Mesdames qui vous voulez si c'est le lien qui vous rattache à la vie et à votre épanouissement. Le droit de cuissage n'est plus à sens unique et laissez dire.

    Bon dimanche, Anne.

    Bisous.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :