• Irène

     

    Pris sur Internet

    Irène

     

    Irène.


    C'était un de ces jours, sale, gris. Un de ces jours qui rendait triste et Irène détestait ces journées.
    Elle n'aimait pas être triste.
    Si elle avait pu, sa tête aurait retrouvé avec délice l'oreiller moelleux et son corps se serait perdu sous la couette... Elle esquissa un sourire avant de porter à ses lèvres le café brûlant.
    Oui pas le temps de se prélasser.


    Le téléphone tinta soudain, machinalement, elle prit le combiné... Allo?...
    Au bout du fil, une intonation, une voix, qui soudain réveilla en elle un souvenir qu'elle pensait bien enfoui.
    Édouard!. Cet homme qu'elle avait décidé de quitter comme ça d'un seul coup était en train de lui parler comme s'ils s'étaient quittés hier! Improbable! Avec lui?... Non, avec lui tout était presque possible, le bon comme le moins bon.
    Pendant qu'il continuait de discourir, Irène se remémorait leur séparation.

    Ils revenaient d'un magasin, il pianotait sur son Iphone... Oh! le matin, le soir et le midi, enfin une grande partie de la journée était compartimentée.
    Le portable, les copains de sa ville avec qui il aurait pu vivre, si cela s'était avéré possible, la sieste, le verre à la main et ses émissions qui bien qu'intéressantes devenaient insupportables à tourner en boucle. D'ailleurs depuis leur rupture il lui était impossible de regarder certains films.

    Elle, Irène suivait le mouvement. Elle l'aimait. Le vilain mot est lâché. Elle l'aimait et ne savait pas trop pourquoi... Parce qu'il était gentil, oui c'est vrai. Édouard était rieur, charmeur, frimeur et cela ne le gênait nullement lorsque le taquinant elle le lui disait, le lui reprochait gentiment...
    Lorsqu'une femme se demande si ses sentiments sont partagés, qu'elle ne comprend pas toujours ces faux-semblants, ces fausses amitiés... Le paraître.
    Voilà elle avait trouvé, cet homme évoluait continuellement ou presque dans l'apparence. Une représentation qui colle à la peau d'acteurs, divers et variés, enfin d'êtres qui persuadent l'assistance et sont persuadés que la terre ne tournerait pas si bien sans leurs exhibitions!


    Le bourdonnement persistant continu à déverser son lot de séduction dans le téléphone... Irène semble sortir d'une sorte de léthargie.
    Ses pensées volent vers d'autres rivages, d'autres mortels qui s'insurgent, tournent en orbite autour de sa personne. Leurs paroles se veulent aimables, ou bien revêches, leur jugement à l'emporte-pièce, sans fondement sur l'apparence... Encore elle!
    Et la famille qui s'invite... Il est vrai que l'on ne la choisit pas...

    Irène décide de faire quelques pas, revient vers son interlocuteur... Il dit qu'il a quitté sa maîtresse vénale et insupportable.
    -Il s'est souvenu de moi... Oui c'est quelqu'un qui lui a parlé de moi, de ma gentillesse... De ma naïveté plutôt.
    Le tableau qui s'érige dans son esprit la fait suffoquer. Elle se contraint à reprendre un souffle régulier.
    Trop c'est trop. Fini de dire oui, de faire semblant de ne rien ressentir, alors que la peur de souffrir encore est là, tapie au fond de la poitrine. Terminé! C'est terminé!
    Lentement d'un geste doux, Irène reposa le combiné sur son socle. Le déclic du surprendre l'interlocuteur mais elle n'en avait cure. Sur sa joue, une larme traçait son infime sillon... Elle quitta la pièce.

     A.C.

    « »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    10
    Mercredi 15 Mars à 09:12

    Merci de ton passage Anne .

    Passes une bonne journée 

    Bises 

    Nadine

    9
    Lundi 13 Mars à 07:44

    Bonjour

    Très beau blog, j'aime beaucoup ta présentation

    Je te remercie de ton passage sur mon blog, c'est très gentil de ta part.

    J'ai lu ton accueil et j'ai vu que tu avais été chanteuse, célèbre qui plus est. Le nom me dit quelque chose, je dois connaître étant musicien moi même.

    Je continue de visiter.

    Je te souhaite une douce journée

    A très bientôt

    @lain

    8
    Lundi 13 Mars à 01:58

                     Bonjour  ma  douce  amie  .. Un  peu  triste  ce  texte  mais  il  me  plaît ... Dans  la  vie   il  faut  quelques  fois  savoir  prendre  la   décision  .. qui  apportera  toujours  la  solution  quel-qu’elle   soit  et  bien  souvent  le  meilleur   remède  aux  maux  ..Merci  Anne  pour  ta  visite  sous  ma  fenêtre  .. J'ai  faillit  abandonner  mon  blog  mais  tous  mes  amis (es )
    lointains  me  sont  si  chers  et  d'un  grand  reconfort  ..Je  suis  toujours  dans  le  plus  grand  bouleversement  de  ma  vie .. Mais  je  pense  qu'il  faut  donner  du  temps  au  temps  .. Je  te  souhaite  une  bonne  semaine  et  t’envoie  toute  mon  amitié  .  A  bientôt  ma  douce  Anne ....
    Bisous ...
    Nicole ..,

    7
    Mercredi 8 Mars à 10:24

    Bonjour Anne

    Histoire triste ... pas si triste . Un mot fin vient d'être écrit mais une nouvelle page peut commencer .

    Bonne journée 

    Nadine

    6
    Mardi 7 Mars à 17:47

    Bonjour  Anne
    elle a pris une sage décision,car il ne la  méritait pas
     Hier la journée s’est passé  sous la pluie
    la météo nous annonce encore un temps similaire aujourd’hui
    je te souhaite de passer une agréable fin de journée  
    je t'embrasse

    5
    Lundi 6 Mars à 16:23

    Bonjour Anne

    Très sage décision que celle de raccrocher le téléphone !

    J'espère que tout va bien pour toi, tu te fais si rare

    Bonne semaine avec des gros bisous

    Coco

    4
    Lundi 6 Mars à 13:08

    coucou anne!!bien des souvenirs reviennent!!le temps est tres vilain!

    j'espere que tu vas bien!!!bon lundi et gros bisous

    3
    Lundi 6 Mars à 12:05

    Coucou ma Douce !

    Ah ! la vie est souvent très compliquée,  aussi bien en amour qu'en amitié !

    Certaines amitiés virtuelles peuvent également être cruelles, employer des mots qui font croire à un véritable sentiment et se révéler "être du vent", j'en sais quelque chose !

    J'aime ton  récit et je suis heureuse que ton héroïne ait pris la bonne décision, rien ne sert de revenir en arrière sur ce qui a fait souffrir, il vaut bien mieux couper les ponts et repartir vers de nouvelles aubes plus sereines. MERCI pour ce moment de lecture.

    J'espère que tu vas bien. Je te souhaite une belle journée et te dis à bientôt ! Je t'envoie un MP au sujet de ton article précédent. Gros bisous. Coryphee

    2
    Lundi 6 Mars à 11:20

    Tout au long du texte j'ai cru qu'elle allait retomber dans le piège de ce beau parleur et puis j'ai poussé un ouf de soulagment quand elle a décidé de raccorcher, bonne décision que j'aurais prise aussi. Bonne semaine.

    1
    Lundi 6 Mars à 09:28

    Ah les histoires d'amour... c'est souvent compliqué ! Et le plus difficile c'est de s'y retrouver... avec soi-même !

    Bisous



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :