• Sens dessus dessous



    Le galbe d'un mollet

    Une peau de satin

    Que caresse la main

    Le regard au lointain 

    Semble chercher en vain

    L'objet de ce désir 

    Que tenaille sans fin

    De lointains souvenirs 

    La belle s'alanguie

    Au sein de la pénombre

    Dévoilant sans pudeur

    L'envie de ses ardeurs.

     

    Eymeraude

     

    J’ai connu mille vies embrasées passionnées

    Moi me coulant de l’ombre réclamait sans un mot

    Le regard impudique et charnel de l’autre

    Cruelle je le fus mais sensuelle bien plus !

    Que je les ai trompé ces amoureux  mortels !

     

    Mes tendres libertins au rire carnassier

    Aux lèvres entrouvertes sur mon sein dénudé

    Tel un sphinx  blessé sous le sable du temps

    Je me suis relevée le visage défait sans trace d’un regret

    Entre mes bras lovés ils croyaient en l’aveux

    Qu’une bouche écarlate déversait éffrontée

    Assoiffée de rancœur et de vaine tendresse

     

    Les rais d’une lumière pourfendent sans faillir

    L’opacité de l’âme a jamais fustigé

    Qu’importe la clarté ou son obscurité

    Puisque le cœur fendu sans nulle cicatrice

    Ne ressent plus tristesse ni désir

    Ou bien alors… Un seul

    Celui de s’endormir.

     

    Eymeraude.

     

     

     

    Spencer Reid: "On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures. Je ne suis pas d'accord. Les blessures demeurent intactes. Avec le temps, notre esprit afin de mieux se protéger, recouvre ses blessures de bandages, et la douleur diminue... mais elle ne disparaît jamais. Rose Kennedy."

    « ...♥ Il passe...♥ »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    15
    Vendredi 15 Novembre 2013 à 12:48

    Bonjour ma chère Anne, des mots toujours plein d'émotion que j'ai eu du mal à lire, car je ne sais pas pourquoi j'ai un mal fou à rentrer dans ton blog et ensuite ça rame comme pas possible, j'ai des difficultés à circuler du bas en haut de ce beau blog, pourtant tes images sont toutes magnifiques et je veux absolument les voir !!!! (rire)... je te souhaite une belle journée, soleil ou pluie, vent ou nuage, le moral est dans le coeur, alors laissons pénétrer le  bonheur dans nos coeur. Je t'embrasse bien fort.

                                           

    14
    Vendredi 15 Novembre 2013 à 10:59

    Mon petit bonjour Anne . Je te souhaite un bon vendredi et un bon we .

    Bsous Nadine

    13
    Vendredi 15 Novembre 2013 à 09:18

    Bonjour ma douce .....que de sensualité dans la deuxième poésie.....mais c'est beau.

    comment vas-tu moi c'est avec une pluie qui redouble depuis hier que je passe te faire un coucou et un vent froid je crois que l'hiver n'est pas très loin il neige à 500m grrrr.

    je te souhaite une douce journée p'tite soeurette de gros bisous

    avec toute ma tendre amitié

    Marlène

    12
    Vendredi 15 Novembre 2013 à 04:05

    Je n'ai pas connu mille vies comme toi mais une me suffit largement ! Bonne fin de semaine, bisous

    11
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 19:51

    Une bele série de mots, merci

    Fichier hébergé par Archive-Host.com

    10
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 19:00

    Je te remercie de ton passage. Il m'a fait chaud au  coeur en cette journée lourde.

    Tu es toute poèsie. Merci vraiment. nani

                                                  

    9
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 18:02

    bonjour anne
    deux superbes poésies,mais les souvenirs sont enfouis dans notre coeur
    La météo nous annonce un temps mitigé et froid pour aujourd’hui, l’on verra bien?
    Je te souhaite de passer une bonne fin de  journée
    gros bisous

    8
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 15:16

    Quand le coeur est brisé, qui pourrait le guérir ? Il n'existe qu'un médecin des coeurs brisés, c'est celui qui l'a créé ! Que de blessures intérieures cachées sous le fard de l'apparence parmi ceux qui nous entourent ! 

    Mais aussi que d'indifférence ! En descendant dans le Sud en septembre, je me suis arrêté dans un château qui faisait chambres d'hôtes. Et j'ai remarqué avec plaisir que le Monsieur qui nous recevait était en pleine forme, alors que l'année dernière, il me paraissait vivre comme un zombie ! J'ai fait part de mon sentiment à son épouse ... elle avait la larme à l'oeil, j'ai même eu la surprise qu'elle m'a appelle par mon prénom... Elle m'a dit : "Jonathan, comme cela me fait du bien de vous entendre, les gens qui passent ici, ne s'inquiètent pas de nous !"

    En rentrant, j'ai regardé sur internet les avis et commentaires sur leur maison. Certains avaient écrit que le propriétaire n'était pas aimbable, sans même réaliser qu'il trainait la misère d'un coeur en mille morceaux !

    Bonne journée chère Anne. Bisous

     

    7
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 13:51

    BONJOUR ANNE

    merci de ce que tu as écrit toujours beau et nature ainsi l autre Poèsie c est majecteuses les deux et l a photo super belle .Jesui entièrement d accords que les blessures ne s oublie pas cela reste en sois mais nous continuons aller en avant et cela nous fait du bien de ne plus regarder en arrière je te souhaite une excellente journée de ce jeudi bisous DANIELLE

    6
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 12:51

    Bonjour Anne . Deux belles poésies empreintes de sensualité ... Et pour la citation rien que de plus vrai ...

    Passes un bon jeudi

    Bisous Nadine

    5
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 12:40

    Bonjour Anne. Ta nouvelle photo. Elle se rasemble à celle du piano. Je l'Aime. C'est toi. Ton coeur, ton Tout. Le poème est beau et peut-être vrai chez certains. Pour les blessures. Je trouve qu'avec le temps, elles deviennent plus reélles. On met les mots la ou avant, on les masquait. On les enjolivait. Pour la première fois, j'ai fait un article sans mots. Il était destiné au moine que durant 23 ans m'a montré ce qui était un père. Mais pour la première fois dans ma vie, j'ai pensé à celui qui n'a volu de moi et qui m'a fait bâtarde. Cela avant m'aurais fait très mal, aujourd'hui, j'accecpe de rentrer dans le rang de tans des autres qui sont comme moi. Cependant la blessure s'ouvre...car elle n'était pas cicatricé. Bonne journée Anne je t'Aime nani

     

                                                                                  http://youtu.be/2dyobcNlUe0

    4
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 11:03

    bonjour!!

    et je suis bien okkkk avec la citation!!!dieu sait si j'en ai recouverte des blessures!!qui sont toujours dans un coin de ma tete,meme 46 apres!!mais c'est comme ça,il faut vivre tout de meme!!bon jeudi et gros bisous

    3
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 10:40

    Bonjour Anne

    Merci de ton passage c'est bien gentil, il y a de beaux poème par ici je me régale

    Je te souhaite une bonne journée sous le soleil

    2
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 09:44

    Bonjour ANNE, de bien jolis poèmes... Les souvenirs restent dans nos coeurs éternellement... Bon jeudi, gros bisous

    1
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 03:40

    On a encore le temps d'ici Noël ! Mais je ne prépare rien tout sera fait chez mes enfants puisque maintenant nous le fêtons chez eux. Joli poème sensuel ! Bon jeudi, bisous



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :