• UNE FIN DE SEMAINE

     

    Un de plus... Un de moins...

     

    UNE FIN DE SEMAINE

     

     

     

    CLIC sur cette photo

    Aujourd'hui 27 novembre 2015 aux Invalides

    UNE FIN DE SEMAINE

     

    Je sais que certaines familles ont appelé au boycott cet hommage.

    Trop d'ombres, trop d'incompréhensions sont à la clé de cette horreur. 

    130 personnes ne sont plus. 

    Je n'ose imaginer la souffrance des familles. Une injuste peine que rien ne saurait consoler.

     

    DIESEL... merci.

    Un de plus... Un de moins...

     

    Reposes en paix mon chien, toi l'ami  fidèle, qui ne demandait

    rien que la main de ton maître.

    Tu as sauvé des vies, la notre, les humains... Sois en remercié et

    que ton âme, car je sais que tu en as une,que ton âme  rejoigne un

    monde meilleur... Un monde de paix, Un monde d'amour.

    Amen.

     

    Un de plus... Un de moins...

    Un de plus... Un de moins...

     

    la Mort D’Un Chien.
    Par Victor Hugo (1802-1885) 

    Un groupe tout à l'heure était là sur la grève, 
    Regardant quelque chose à terre. - Un chien qui crève ! 
    M'ont crié des enfants ; voilà tout ce que c'est. - 
    Et j'ai vu sous leurs pieds un vieux chien qui gisait. 
    L'océan lui jetait l'écume de ses lames. 
    - Voilà trois jours qu'il est ainsi, disaient des femmes, 
    On a beau lui parler, il n'ouvre pas les yeux. 
    - Son maître est un marin absent, disait un vieux. 
    Un pilote, passant la tête à sa fenêtre, 
    A repris : - Ce chien meurt de ne plus voir son maître. 
    Justement le bateau vient d'entrer dans le port ; 
    Le maître va venir, mais le chien sera mort. 

    - Je me suis arrêté près de la triste bête, 
    Qui, sourde, ne bougeant ni le corps ni la tête, 
    Les yeux fermés, semblait morte sur le pavé. 
    Comme le soir tombait, le maître est arrivé, 
    Vieux lui-même ; et, hâtant son pas que l'âge casse, 
    A murmuré le nom de son chien à voix basse. 
    Alors, rouvrant ses yeux pleins d'ombre, exténué, 
    Le chien a regardé son maître, a remué 
    Une dernière fois sa pauvre vieille queue, 
    Puis est mort. 

    C'était l'heure où, sous la voûte bleue, 
    Comme un flambeau qui sort d'un gouffre, Vénus luit ; 

    Et j'ai dit : D'où vient l'astre ? où va le chien ? ô nuit !  

    Un de plus... Un de moins...

     

    « Prière.Jour après jour... »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    18
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 18:31

    Je ne connaissais pas ce poème? Merci  pour ce partage. Il est toujours triste de voir un être vivant, quel qu'il soit, mourir... J'aime les animaux car ils sont vrai! Amicalement,

                                                                      La Rose De Janvier

    17
    Mardi 1er Décembre 2015 à 18:18

    Bonjour anne
    mon coucou du jour
    toujours un temps nuageux en bourgogne et beaucoup trop d’humidité
    Je te souhaite de passer une bonne  fin de journée
    je t'embrasse

    16
    Mardi 1er Décembre 2015 à 09:00

    Bonjour nous venons vous souhaiter un agréable mardi peut-être parmi notre compagnie  sur A11 Radio Dreams 90 et nous vous remercions de vos visites  cordialement biz   de toute l'équipe  Philippe Fournier

    je découvre votre blog et votre univers très joli Philippe

    15
    Lundi 30 Novembre 2015 à 14:46
    Bonjour Anne
    L'hommage fut sobre et émouvant et le choix des chansons fur remarquables .
    Passes une belle semaine
    Bises Nadine
    14
    Lundi 30 Novembre 2015 à 11:46

    un hommage où personne ne bougeait pas un bruit tout le monde était ensemble et dans la peine

    13
    Lundi 30 Novembre 2015 à 09:50

    Bonjour nous venons vous souhaiter un agréable début de semaine bisent de toute l'équipe Mélanie

    12
    Lundi 30 Novembre 2015 à 06:46

    Coucou Anne, bel hommage, que je n'ai pas pu suivre, merci pour cet article. Tristesse au coeur, mais on doit continuer... A sourire.

     

    Nous voici à lundi, et je suis venue te souhaiter une bonne semaine.

    J’espère  que tu as passé un bon week end que ça va bien ou mieux,

    pour toi. Moi, tout va bien. Le temps chez moi ? Humide, mais un peu

    moins froid. Et chez toi ? Merci pour ta gentille visite. Je bois mon café avec

    toi et je file, on refera le monde mercredi, (et il y a de quoi faire), ben oui

    tu sais bien que moi pas là les mardis hi hi !

    Prends soin de toi.

    Lolli

    11
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 21:48

    Bonsoir,

    Un petit coucou afin de prendre de vos nouvelles. Touchant votre article à propos de ce pauvre chien. Le pire dans tout ça c'est qu'il paraît que normalement les forces de l'ordre aurait du envoyer des grenades et non ce pauvre chien qui a du probablement se trouver directement face à l'un de ses ordures de fanatiques. Le fils à mes parents nourriciers est un ancien marin de la marine nationale, il connaît les techniques de combat et il m'a dit que la façon dont le maître du chien a procédé n'est pas conforme aux procédures normales dans des cas comme ça, et qu'ils auraient du envoyer d'abord des grenades et non envoyer ce pauvre chien. Les humains eux choisissent leur profession en quelque sorte, mais bon ce chien lui n'avait pas choisi de rendre service de cette façon. Heureusement les chiens guides d'aveugles eux au moins ils ne risquent rien contrairement à tous ces chiens de défenses de l'armée. Je vous souhaite une bonne fin de soirée es espérant que vous allez bien.

    10
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 21:32

    Coucou Eymeraude

    Le poème de Victor Hugo est magnifique ! Je le connaissais pour l'avoir lu sur d'autres blogs, mais à chaque fois l'émotion !

    Merci de tout cœur de ton billet et bisous très désemparés par toute cette barbarie, toujours récupérée par les médias qui en font des tonnes....

      • Lundi 30 Novembre 2015 à 09:01

        Je suis tout à fait d'accord ma luciole... Trop d'informations tue l'information.... Bisous pour toi amie.

    9
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 17:47

    Bonsoir Anne .

    Je crois que nous ne pourrons oublier cette triste période .

    Ce poème est très beau , le chien est fidèle , c'est sa très grande qualité .

    Bonne soirée Talie

    8
    Samedi 28 Novembre 2015 à 16:32

    Bonjour anne
    moi je l'ai regardé à la TV et j'ai été trop émue
    le week-end se passera sous la pluie et la fraîcheur
    Je te souhaite de passer une bonne  journée et un agréable week-end
    je t'embrasse

    7
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 18:40

    bonsoir ma chère Anne, un bel hommage sur ton blog, mais tu vois je m'évade dans mes photos pour oublier la barbarie que nous voyons tous les jours sur les ondes et qui nous attriste trop le coeur, la vie continue, il faut arborer un sourire, il faut rester fort. J'espère que tu vas bien, je te souhaite un merveilleux we et t'embrasse.

                                       http://mumuland.m.u.pic.centerblog.net/cbf86649.gif

    6
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 18:01

    Bonsoir Anne , oui un tristement bel hommage , merci ! . Je n'en parle plus sur mon blog car je n'arrive pas à exprimer ma peine ! . Bon week end à toi malgré tout , gros bisous , escapade

    5
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 11:37

    Je n'ai pas pu regarder l'hommage à la télé, c'est trop dur et pour tous ces gens, pour la famille et aussi pour ce chien qui ne faisait que son travail par amour pour son maitre.

    Bises

    4
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 10:52

    Chère Anne,

    Au loin, l'âme du chien rejoint de ses plots le tapis de fleurs qu'il a souvent emprunté en rêve,  pour rejoindre son maître qui l'attend....au bout du chemin de verdure.
    Puis, ils marchent tous deux dans cette éternité, l'un à côté de l'autre, dans le jardin d'Eden/

    En bas, des hommes parlent, un matin d'hiver, sur ces deux formes allongées parmi la froidure et la neige. C'est Noël. Seul un enfant accroupi, verse des larmes en caressant de sa main câline la tête de la bête et lui ferme les yeux...'un geste d'humanité que seuls parfois les enfants savent donner...sans arrière-pensée...avec coeur.

    Merci, Anne pour cet hommage personnel et touchant à Diesel, cette victime au service de la France,

    et merci aussi pour ce poème de Victor Hugo, de bon aloi et conforme à l'instant.

    Reposes en paix, fidèle Diesel. Nous ne t'oublierons pas....du moins en ce qui me concerne !

    Bisous, Anne.

     

     

    3
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 04:54

    Bonjour matinal ! oh çà me fait mal au coeur ! bon vendredi bisous !

    non pas de bonheur de tristesse !

    2
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 23:49

    Un bien bel hommage...



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :